12 mai 2019 – Fête du 50e anniversaire du jumelage

On fait la fête trois jours à Beuel !

Après l’arrivée des 80 amis mirecourtiens, accompagnés par le président du comité, Bernard Schmitt, et le maire, Yves Séjourné, tous se rassemblaient à l’église de Schwarzrheindorf pour commémorer la naissance du jumelage lors d’un recueillement œcuménique en français et allemand préparé par notre président d’honneur, Hans Lennarz.

Puis, 170 passagers se rendaient à bord de la « MS Beethoven » pour une croisière sur le Rhin. Cela donnait en outre l’occasion de retrouver de nombreux membres du comité de Beuel et d’échanger plein d’idées. Tous étaient ravis par le paysage merveilleux et un coucher du soleil magnifique.

Malheureusement, le lendemain le beau temps n’était plus de parti. Sous une pluie torrentielle, on cherchait un peu d’abri sous des parapluies. La « Place de Mirecourt » fut inaugurée pendant une cérémonie solennelle, la plaque d’information dévoilée, les six drapeaux arborés. « Nous sommes fiers d’avoir eu l’idée de nommer ce lieu », dit Klaus Ebert, président du comité de jumelage en souriant. « Les drapeaux et la plaque d’information sont un complément magnifique. »

Lors du déjeuner commun à l’hôtel de ville tous se réchauffaient et à la grande joie de tout le monde, le soleil était de retour pour l’ouverture de la fête sur le parvis de l’hôtel de ville.

Guido Déus, maire de Beuel, et son collègue de Mirecourt souhaitaient un merveilleux après-midi à tous les invités et remerciaient tous qui avaient aidé à organiser la fête : la Bezirksverwaltungsstelle / la mairie de Beuel, l’Institut Français, le Comité de jumelage, les hôtes et beaucoup d’autres. L’Institut Français était responsable pour la musique française très variée qui motivait les invités à danser et à faire la fête ensemble.

Le dimanche matin était consacré à un match de foot amical entre des footballeurs des deux villes et à une discussion « Beueler Treff » / « Rencontre à Beuel », organisé par le « General-Anzeiger » sur le sujet du « Jumelage ».

Le repas de départ, parfaitement organisé et préparé par le « Café Sonnendeck » et des membres de la paroisse protestante Nord était un délice. Le gâteau merveilleux en forme de cloche, préparé par Julia Nawara à l’occasion de l’anniversaire du jumelage, était un autre point culminant de ces jours de fête réussis.